phasmes-aux-dons.forums-actifs.com

Phasmes-aux-dons a pour but de favoriser le don et l'échange de phasmes. Un forum qui se veut familial. Un lieu ou l'on partage ses connaissances
 
AccueilPortail*GalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phasmes d'Angleterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boyk
Modératosaurus à la retraite
Modératosaurus à la retraite
avatar

Nombre de messages : 841
Localisation : Valenciennes
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Phasmes d'Angleterre   Jeu 2 Avr - 16:20:40

Phasmes d'Angleterre


Si vous vivez dans le Sud-Ouest de l’Angleterre, le début de l’Automne est le bon moment pour partir à la recherche des aliens _ des insectes aliens, bien sûr !
Il n’y a pas d’insectes indigènes au Royaume-Uni, cependant trois espèces se sont successivement installées à Devon, en Cornouailles et dans les îles de Scilly.
Trois espèces de phasmes (du grec phasma qui signifie fantôme ou apparition) de Nouvelle-Zélande se sont acclimatées au Royaume-Uni pendant les cent dernières années, et presque toutes se trouvent dans le Sud-Ouest de l’Angleterre. Cela signifie qu’elles vivent et se reproduisent ici en Angleterre, dans la Nature.
La première enregistrée concernait un phasme épineux (Acanthoxyla geisovii) trouvé dans un jardin de Paignton en 1909, puis en 1943 dans les jardins de l’abbaye de Tresco dans les îles de Scilly. L’espèce suivante était le « Phasme lisse » (Citarchus hookeri) trouvé en 1949, également dans les jardins de l’abbaye de Tresco. La troisième espèce était le « Phasme désarmé » (Acanthoxyla inermis), enregistré à Truro, en Cornouailles en 1979.
En résumé, on trouva que l’espèce s’était installée à la Pépinière Treseder de Truro depuis les années 20, à seulement cent mètres du lieu d’enregistrement de 1979.


Prickly Stick-insect (Acanthoxyla geisovii)
©️ Malcolm Lee


Nos phasmes naturalisés ont tous les mêmes cycles de vie annuels. Ils se reproduisent par parthénogenèse, ce qui signifie que les jeunes sortent d’œufs non fécondés par un mâle_ e, pondant des centaines d’œufs en été et au début de l’Automne.
Ceux-ci tombent simplement sur le sol en dessous, là où les insectes se nourrissent. Ils éclosent au Printemps suivant, libérant des adultes miniatures de 12mm de long qui grimpent sur la première tige qu’ils rencontrent. Les nymphes grandissent rapidement en ingérant leur peau cinq ou six fois pour devenir adultes au milieu de l’été. Les adultes vivent généralement seulement quatre ou cinq mois, peu d’entre eux survivant pendant l’hiver.
Les phasmes sont arrivés au Royaume-Uni, à des centaines de kilomètres de leurs terres natales de Nouvelle-Zélande lorsque des plantes néozélandaises, dont des fougères arborescentes, ont été acheminées par bateau vers les pépinières du Sud-Ouest de l’Angleterre. Dans les forêts d’Eucalyptus d’où venaient ces plantes, les phasmes vivaient dans la haute canopée. Leurs œufs tombaient en pluie sur le sol de la forêt où beaucoup se piègent dans les larges feuilles rugueuses des fougères arborescentes, et accompagnèrent les autres plantes au Royaume-Uni. Comme les phasmes sont capables de se reproduire par parthénogenèse, un seul œuf arrivé au Royaume-Uni put être à l’origine d’une colonie viable.


Unarmed Stick-insect (Acanthoxyla inermis)
©️ Malcolm Lee


Comme les phasmes se retrouvèrent entourés de nourriture (Ronce et Lierre par exemple) et n’eurent pas besoin de trouver un partenaire sexuel, ils ne furent pas enclins à s’éloigner. C’est seulement à l’Automne, lorsque les feuilles chutent des arbres et arbustes qu’ils vagabondèrent à la recherche de nourriture et de chaleur.
Lorsque le temps se refroidit, les phasmes se risquèrent à s’exposer sur les murs exposés au Su, afin de se chauffer au soleil. Cela leur permit de maintenir la température de leur corps_ mais les rendit également faciles à repérer ! La plupart des insectes moururent lors des premiers froids de l’Automne, mais quelques individus survécurent à l’hiver et ceux-ci donnèrent naissance à de petites colonies.
A la différence de quelques « envahisseurs aliens », ces phasmes immigrés n’eurent pas d’impact négatif sur la vie sauvage ou sur la flore locale bien que de plus amples recherches soient nécessaires. Par la même occasion, ils constituèrent un élément exotique pour les jardins et espaces verts du Sud Ouest de l’Angleterre.

Nous avons besoin d’en savoir plus au sujet des phasmes vivant au Royaume-Uni. Si vous en trouvez dans la nature, merci de nous avertir de votre observation en cliquant ici.



SOURCE: The Naturalised British Stick Insects by Malcolm Lee


traduction réalisée par Boyk

_________________
++
A-C
Revenir en haut Aller en bas
 
Phasmes d'Angleterre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Phasmes d'Angleterre
» aliment (leo specific fkw) importé d'angleterre suspect ???
» UN RASSEMBLEMENT DE MAXI SCOOTERS EN ANGLETERRE...
» une selle en Angleterre
» Pour l'interdiction de la vente de viande d'écureuil en Angleterre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
phasmes-aux-dons.forums-actifs.com :: Articles, identification :: Liens, Livres, Documentation, articles et traduction-
Sauter vers: